Objectifs

logo LIFE europe

Les peuplements de pin laricio couvrent 21 000 ha en Corse. Presque 80 % de ces habitats prioritaires, uniques en Europe, sont gérés par l’Office National des Forêts (ONF). Les enjeux y sont très divers et peuvent, si les objectifs ne sont pas clairement fixés, donner lieu à des conflits d’intérêt.

 

Aussi, en association avec quelques partenaires, l’ONF a saisi l’opportunité de réaliser un projet LIFE sur ces habitats, dont le but principal est de réfléchir à une véritable gestion conservatoire de la richesse des forêts de montagne par la mise en œuvre d’actions concrètes et par la production de recommandations de gestion. Les objectifs visés sont de renforcer l’état de protection de l’habitat à pin laricio, de restaurer les habitats associés les plus atteints, de prendre en compte dans la gestion quotidienne des forêts les espèces utilisant les habitats à pin laricio, de développer l’activité de suivi des espèces protégées, et enfin d’informer les utilisateurs et d’accueillir le public sur des sites choisis.

    

Perspectives

Héritière des 50 000 ha des forêts territoriales depuis la loi du 22 janvier 2002, la Collectivité Territoriale de Corse a choisi de mettre en place une politique multifonctionnelle répondant aux attentes de tous les usagers de cet espace exceptionnel. C’est ainsi qu’est d’ores et déjà recherché l’équilibre entre l’aspect productif et la nécessaire conservation de ce patrimoine, en plaçant sa protection contre les incendies au premier plan.

 

Arrivés au terme du programme LIFE « Pin laricio »nous constatons les formidables progrès qu’il nous a permis d’accomplir. Ils se situent au niveau de l’acquisition de nouvelles connaissances et de la mise en œuvre de techniques innovantes, mais aussi (et surtout) sur le plan des échanges fructueux entre partenaires et parties prenantes.

Mais plus que tout il nous reste sans doute un enseignement particulier à tirer de cette expérience. De l’évolution constante des attentes de notre société et de la découverte croissante de l’extraordinaire complexité des interactions régissant le fonctionnement des écosystèmes forestiers, tous nos choix et préceptes devraient être empreints de précaution et d’humilité.

 

" Una candella accesa in qualchi locu, lascia bughjura per
altro
" (d’après Ursula le Guin).